VOYAGES EN ALGERIE - VOYAGES avec des Tour opérateurs, agences de voyages, séjours et circuits pour Algérie
Retour à accueil !
VOYAGES EN ALGERIE - VOYAGES avec des Tour opérateurs, agences de voyages, séjours et circuits pour Algérie
 Annonces Google
 

 

 Voyages et découvertes
Séjours 
Circuits 
Transporteurs 
Hôtels 
Locations de vacances 
   
 Documents thématiques
Patrimoine mondial  
Villes et régions 
Investir en Algérie 
   
 Artisanat
Les produits nobles  
Les artisans d'art 
   
 Services
Publicité 
Multimédia 
Partenariat  
   
 Informations pratiques
Infos générales 
Musées 
Institutions 
Organismes et offices 
Ecoles et universités 
Presse et médias 
   



 
 

Bienvenue sur le portail du tourisme et de l'artisanat algérien

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Prix national de l’environnement 2008 : La Nouvelle Conserverie algérienne à l’honneur

Le Prix national de l’environnement est revenu, cette année, à la Nouvelle conserverie algérienne Rouiba, alors que le deuxième et troisième prix ont été attribués respectivement à l’Entreprise algérienne de zinc de Ghazaouet et la Société des ciments de Aïn El Kebira. Cette consécration, instituée depuis trois ans, a ciblé, cette année, les entreprises pour leur contribution à la préservation de l’environnement et leur implication dans la démarche de dépollution et de promotion de productions propres, engagée par le département de l’aménagement du territoire, de l’environnement et du tourisme. En effet, après deux éditions qui cibleront le monde de la recherche, c’est le secteur économique et les opérateurs qui seront à l’honneur, en tant qu’outil de sensibilisation à la question environnementale et ce, dans une perspective de développement durable.

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, M. Cherif Rahmani, intervenant lors de la cérémonie de remise de ce prix, a tenu à rappeler que le prix est un bel exemple à suivre, en matière d’efforts consentis pour aller vers une entreprise citoyenne, avant de poursuivre que le choix d’entreprises publiques et privées est révélateur de l’intégration du secteur industriel dans cette nouvelle dynamique qui fait de la protection de l’environnement un impératif, au même titre que l’outil de production. M. Rahmani relèvera également que l’environnement est devenu, aujourd’hui, une préoccupation citoyenne qui fait ressortir l’enracinement de la culture environnementale dans la société. Le ministre tout en soulignant l’adoption d’instruments et de mécanismes qui ont permis de réduire les pertes occasionnées par la pollution à 2,5 milliards de dollars actuellement, contre 3,5 milliards il y a quelques années, citera les contrats de performances signés avec 120 entreprises pour réduire la pollution et les douze textes de loi sur la fiscalité écologique ainsi que le Prix national de l’environnement qui est une incitation indirecte à la protection de l’environnement. Rahmani, dans, le cadre de la politique de son département toujours, affirmera que 25 entreprises sont certifiées Iso et 25 autres le seront prochainement, avant d’ajouter que son département met à la disposition des entreprises son système de formation aux problèmes de l’environnement.
Pour rappel, le jury a réceptionné 21 dossiers d’entreprises publiques et privées qui se sont portées candidates à cette distinction.
Après analyse des dossiers, selon des critères portant sur les budgets consacrés à la protection de l’environnement, les mesures d’intégration du management environnemental, les performances environnementales et enfin la mise à niveau environnementale et la certification Iso, les trois entreprises ont été choisies par le jury, avec l’appui du conseil scientifique du ministère.
Pour rappel, la valeur de ce Prix est de 1 million de dinars.

M. Chérif Rahmani a indiqué au cours de la cérémonie que le Prix national de l'environnement aura mis en lumière cette année, "l'importance que doit jouer l'entreprise industrielle dans la concrétisation du processus de développement durable en Algérie".
Il a estimé que la "pérennité" des installations en Algérie et celle de ses matières premières de même que sa "légitimité" s'appuient désormais sur le mode de développement durable, associant, a-t-il dit, "la croissance économique, la protection de l'environnement et l'équité sociale". Considérant ce Prix comme une "motivation" pour les entreprises économiques, le ministre a précisé qu'il s'agit d'un "outil de promotion et de sensibilisation à un environnement viable dans une perspective de développement durable".
Dans le même sillage, M. Rahmani a rappelé que son département a mis en place une stratégie environnementale industrielle fondée sur des instruments de management environnemental dont certains, a-t-il expliqué, sont de nature réglementaires et d'autres de nature volontaire.
Il a relevé que cette stratégie a permis d'enregistrer une "avancée palpable" en matière de prévention de la pollution industrielle, de dépollution et de promotion des productions plus propres.



Source : El Moudjahid du 28-06-2008
Sous l'aimable autorisation de Samia D

model menu droit
 Vidéos
 

 

 

 
 
 
 Publicité



 Moteur multifonctions
 

Vols, Hôtels, Voitures... Comparez les meilleurs spécialistes en un seul clic !

 
 

 


VOYAGES EN ALGERIE - VOYAGES avec des Tour opérateurs, agences de voyages, séjours et circuits pour Algérie


© ALGERIANTOURISM 2001-2011