Retour à accueil !
VOYAGES EN ALGERIE - VOYAGES avec des Tour opérateurs, agences de voyages, séjours et circuits pour Algérie
 Annonces Google
 

 

 Voyages et découvertes
Séjours 
Circuits 
Transporteurs 
Hôtels 
Locations de vacances 
   
 Documents thématiques
Patrimoine mondial  
Villes et régions 
Investir en Algérie 
   
 Artisanat
Les produits nobles  
Les artisans d'art 
   
 Services
Publicité 
Multimédia 
Partenariat  
   
 Informations pratiques
Infos générales 
Musées 
Institutions 
Organismes et offices 
Ecoles et universités 
Presse et médias 
   



 
 

Bienvenue sur le portail du tourisme et de l'artisanat algérien

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Promotion du tourisme dans le désert algérien
Le français Point Afrique à la rescousse

L'accord a été signé hier entre l'Onat, la Fondation Déserts du monde et Point Afrique.
Il est prévu 2 vols par semaine au départ de Paris et de Marseille en direction de Djanet et un vol partagé avec Aigle Azur pour Tamanrasset.

Effervescence du côté du ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme qui a annoncé hier l'ouverture officielle de la saison touristique Sahara 2008. Hier, à l'hôtel El-Aurassi où il a eu à échanger avec des invités de marque, mais aussi avec des partenaires stratégiques, Chérif Rahmani, ministre en charge du secteur, a fait part de certaines actions concrètes en faveur de la promotion de la destination Algérie.
Il s'agit notamment de débarrasser cette destination d'une image qui, visiblement, lui colle à la peau, même si la situation sécuritaire s'est nettement améliorée et même si l'Algérie aujourd'hui n'est pas plus risquée que n'importe quel autre pays touristique dans le monde arabe ou autres. Tout pour dire que nous sommes désormais redevenus fréquentables et que le "Warning Travel" des ambassades occidentales doit être sérieusement revu.
À ce propos, le ministre a expliqué qu'il appartient aux Algériens d'œuvrer pour améliorer l'image du pays. Raison pour laquelle il est très important que la destination Algérie revienne dans les brochures étrangères et que les touristes étrangers refassent leur apparition en Algérie et peu importe si les débuts sont timides en termes de nombre. Point Afrique a justement accepté de jouer "les éclaireurs" en programmant un retour intensif en direction des villes du Grand-Sud, notamment Djanet, Tamanrasset et Ghardaïa à partir du mois de février prochain.
À noter que la capitale du M'zab devait être la cible privilégiée, mais les conditions climatiques qui ont eu des conséquences dramatiques sur Ghardaïa en ont décidé autrement.
Ceci étant, les autorités restent convaincues que la région mérite d'être connue et soutenue. Chérif Rahmani, pour sa part, a promis une belle surprise pour les habitants de cette ville et donné rendez-vous pour une rencontre d'envergure au mois de février, qui devra se renouveler annuellement. En attendant, Point Afrique, représenté hier par Maurice Freund, responsable de TO, qui s'est déplacé en personne pour la circonstance, devra opérer 2 vols par semaine au départ de Paris et de Marseille proposant des séjours à environ 300 euros pour un séjour à Djanet et un vol partagé avec la compagnie Aigle Azur.

Celle-ci œuvre également pour la promotion du tourisme et mène un projet avec le ministère du Tourisme pour ériger les Maisons de l'Algérie. L'autre partenariat et pas des moindres sera celui qui lie désormais notre propre TO national Onat à Point Afrique qui a toujours œuvré pour "rendre le continent noir à la portée des petites bourses". "Vous avez le plus fantastique des déserts", dira, émerveillé, celui qui a été à l'origine du charter en France.
La partie algérienne, quant à elle, se prononce en faveur de l'amélioration des conditions d'accueil en annonçant d'emblée la rénovation de 7 à 8 hôtels des villes du Sud, mais surtout la réalisation de 5 villages touristiques.
"Un nouveau texte sera soumis à l'approbation du gouvernement pour revoir la norme de reclassement des hôtels", a indiqué le ministre en guise d'exemple pour expliquer qu'il n'est pas évident d'inverser la tendance en un tour de main.
"Il s'agit de développer une démarche durable basée sur une politique active avec des ports de contrôle", insistera Chérif Rahmani abordant un triptyque qui repose sur une chaîne essentielle, à savoir le produit en lui-même qui est le Sahara, le marché qui sera la source et c'est le rôle des TO et des agences et enfin le maillon conducteur qui n'est autre que le transporteur (compagnie aérienne).

Source LIBERTE du 26-10-2008
Sous l'aimable autorisation de Nabila Saïdoun

 

Extrait du communiqué de presse de Monsieur Chérif RAHMANI Ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement et du Tourisme lors de la cérémonie d'ouverture officielle de la saison touristique "Sahara" 2008
Hôtel El Aurassi, Alger le 25 Octobre 2008
Durée de la vidéo: 11:35 min

 

Photos et vidéo de YCM
Page Web publié le 27-10-2008

 


model menu droit
 Vidéos
 

 

 

 
 
 
 Publicité



 Moteur multifonctions
 

Vols, Hôtels, Voitures... Comparez les meilleurs spécialistes en un seul clic !

 
 

 


VOYAGES EN ALGERIE - VOYAGES avec des Tour opérateurs, agences de voyages, séjours et circuits pour Algérie


© ALGERIANTOURISM 2001-2011